14 août 2014

Ajouter l’injure à l’insulte

Souvenons-nous que la société Postes Canada avait annoncé qu’elle mettrait progressivement fin à la livraison du courrier au porte à porte dans les régions urbaines au cours de l’été 2014. Ce geste, couplé à une augmentation du prix des timbres à $1.00 a reçu l’aval du gouvernement Harper par sa ministre des Transports Lisa Raitt.
Poste canada
Il va de soi qu’avec l’apparition de nombreux médias sociaux il fallait s’attendre à un changement dans la livraison du courrier. Toutefois pourquoi ne pas avoir fait un débat à la chambre des communes qui aurait permis aux citoyens à travers le Canada d’être mieux informés et peut-être trouver d’autres solutions?

C’est encore au Québec que cette mesure fait le plus mal car plus de 60% des citoyens reçoivent le courrier par la poste.

Pour ajouter l’injure à l’insulte, la société d’état veut obtenir des informations personnelles de ses clients avec des limitations physiques ou à mobilité réduite s’ils veulent conserver la livraison de leur courrier à domicile. Bien souvent, le client devra même donner des détails sur son handicap et obtenir un billet du médecin ce qui est scandaleux.