Québec, le 8 février 2007

À hauteur journalistique!
(En réponse à l’article de Jean-Jacques Samson parut dans le journal de Québec du 6 février 2007 sous le titre Le calvaire de Boisclair)

Je suis malheureusement d’accord avec les propos parut dans la chronique de monsieur Samson concernant le calvaire d’André Boisclair lors de la prochaine tournée qui nous amènera à la prochaine élection. Nous l’avons vu au fil des ans et lors des précédentes tournées, l’appareil journalistique accroche sur des faits, cafouillage ou tribuchage lors d’entrevue, mauvais angle de la caméra, bonnet mal placé, chemise ou veston mal placé et j’en passe. Le vrai message du chef et de sa formation politique passe souvent deuxième.

C’est encore plus réel avec le nouveau chef du Parti Québécois Monsieur André Boisclair car aussitôt qu’il agit ou ouvre la bouche pour parler d’un sujet particulier il y a toujours quelqu’un pour y trouver quelque chose à redire. Qu’il a fait mention à plusieurs reprises que c’est sa job de résister aux pressions cette période préélectorale sera déterminante pour le chef et ses troupes. Il faudra redoubler d’effort mais sans le garder à l’abri comme mentionné dans l’article de monsieur Samson.