Québec, le 11 janvier 2008

À bas les masques

À Julie Lemieux

Votre article parut dans le journal le Soleil du 11 janvier intitulé à bas les masques nous laisse croire que tout va mal à la société des fêtes du 400ième et permettez-moi d’être en désaccord. D’ailleurs pour une fois qu’une de vos chroniques reçoit des commentaires positifs des animateurs du matin à la radio de CHOI 98,1 c’est pour du négatif.

Comme vous le dite dans votre analyse, les citoyens de Québec sont en droit d’obtenir des réponses à différentes questions mais pas uniquement les vôtres. De ce fait, le nouveau patron du 400ième Monsieur Daniel Gélinas ainsi que le nouveau maire de Québec Monsieur Régis Labeaume ont déjà entreprises des mesures pour régulariser la situation et, en tant que citoyen, je suis en partie satisfait de leurs démarches.

Votre article donnes des armes aux dénigreurs car certains médias ont tombés à bras raccourcis sur cet événement et encore plus sur l’organisation depuis plus de un an. En ce qui me concerne, je donne la chance aux coureurs et votre analyse aurait pu être transmise directement aux principaux intéressés qui sont déjà très avancés dans leur analyse.

Il est vrai qu’à Québec nous avons la critique facile pour détruire et c’est facile de critiquer, surtout lorsqu’on a un micro à la main, toutefois ça prend un certain courage pour proposer des solutions et les défendre. Nous n’avons qu’à penser aux jeux Gais de Montréal qui ont fait un déficit de plusieurs dizaines de millions et ça n’a pas fait le tour de la planète.