Le vrai visage de Québec Solidaire

Tôt mardi matin trois militants d’Extinction Rébellion ont escaladé la structure du pont Jacques-Cartier à Montréal forçant sa fermeture complète pendant plus de 1h30 et perturbant ainsi le trafic à l’heure de pointe matinale. Pourquoi prendre monsieur et madame tout le monde en otage si le message s’adresse au gouvernement?

La plupart des partis politiques du Québec ont dénoncé cette action incohérente avec le message véhiculé sur les changements climatiques. Un seul parti politique ne l’a pas fait et c’est le parti d’extrème gauche Québec Solidaire qui a même encouragé ce geste. Il faut comprendre que le geste a été initié par une enseignante du primaire membre et militante du parti QS.

La co-porte-parole de QS Manon Massé en a rajouté en affirmant devant les médias que ce sont des gestes pacifiques, des gestes non violents et que son parti ne dénonce pas ces situations-là.

Souvenons-nous que lors des manifestations des étudiants dans la désormais célèbre crise du printemps érable le porte parole des étudiants et maintenant l’autre co-porte-parole de QS Gabriel-Nadeau Dubois n’avait jamais dénoncés les actes de violences commises.