23 juin 2014

L’Omerta

Créée à l’automne 2011 et débutant en juin 2012 la commission Charbonneau a eu son lot de témoignages démontrant la collution et la corruption. Dans son mandat elle devait d’étudier l’infiltration du crime organisé dans la construction et c’est pour cette raison que le gouvernement l’avait prolongée de 18 mois.
omerta
Au début nous avons entendus et vus des Joe Borselino et Nicolo Milioto pratiquant l’omerta sans être trop dérangé par les procureurs et les commissaires. D’ailleurs, ils ont même affirmés sous serment qu’il ne savait pas ce qu’était la mafia ni la Cosa Nostra. Vers la fin des travaux nous avons entendus des ministres et d’autres politiciens pratiquer l’omerta à leur façon en mentionnant qu’ils n’étaient pas au courant de dons illégaux.

Pourtant plusieurs témoins ont paradés à tour de rôle en mentionnant que plusieurs paliers de l’administration municipal, des entrepreneurs, des firmes d’ingénieurs et possiblement la mafia avaient détournés des sommes d’argent considérables durant au moins dix ans.

Au lieu de tourner en rond avec la FTQ construction la commission Charbonneau aurait dû faire passer le témoin vedette Tony Accurso et son fameux yatch le Touch.