25 mars 2014

Votons libéral

Le parti libéral du Québec (PLQ) a le vent dans les voiles et a pris les devants dans la présente campagne électorale. Il faut croire que les Québécois ont passé l’éponge sur les 9 années du règne désastreux du gouvernement libéral de Jean Charest et des 18 anciens ministres qui se représentent dans l’équipe Couillard. De ce fait, le parti Québécois (PQ) a perdu des plumes et la coalition avenir Québec (CAQ) est en voie de disparaître.
Couillard
Les gens ont juste entendu le mot souveraineté et ont immédiatement dirigé leur vote sur les libéraux en oubliant que c’est la population qui décidera de l’avenir du Québec et non une élection. Il va de soi que pour éviter de parler du bilan médiocre des années libérales son chef Philippe Couillard remue les cendres et ne parle que du référendum.

À l’Assemblée nationale, les libéraux avaient voté 11 fois contre des motions réclamant qu’une commission d’enquête soit mandatée pour examiner les allégations de malversation dans le secteur de la construction.

Et si ce cataclysme libéral majoritaire nous arrivait quel avenir aurait notre future équipe de la LNH en délaissant le PQ avec Pierre karl Péladeau?