1ier novembre 2012

Des voleurs honnêtes

D’un témoin à l’autre les révélations faites à la commission Charbonneau sont explosives et n’arrêtent pas de nous surprendre. En effet la table fut d’abord mise par le témoin Lino Zambito qui a déclaré que la collusion avec d’autres entrepreneurs était le seul moyen de travailler et d’obtenir des contrats à Montréal.

Quant à l’ingénieur corrompu de la ville de Montréal Gilles Surprenant il s’est excusé et a mentionné qu’il jouait au casino pour remettre l’argent reçu illégalement. L’ex-travailleur d’élection Martin Dumont a vu des sommes d’argent illégales circuler à l’hôtel de ville a fermé les yeux et regrette maintenant de ne pas l’avoir dénoncé.

Que dire maintenant du témoin Luc Leclerc qui parle de la fraude comise avec un sourire et comme si c’était naturel. Lors d’un voyage de golf il a même trouvé le mafioso Vito Rizzuto charmant, aimable et un homme de très bonne compagnie. Monsieur Leclerc a même osé mentionné qu’il était une valeur ajoutée pour la ville car il était très efficace.

C’est vraiment rire du monde en se déclarant presqu’un voleur honnête?