2017 année de revirements politiques

Élu président en novembre 2016 l’année 2017 fut la vraie première année de Donald Trump comme président des États-Unis. Sa première année de pouvoir laissera des traces à tout jamais dans le monde entier. Climato-septique le nouveau président a sorti les États-Unis de l’entente COP 21 sur le réchauffement climatique. De la même façon il menace son retrait des pourparlers sur la renégociation de l’Aléna.

Il a fait adopter son décret migratoire interdisant les frontières américaines aux ressortissants de sept pays (Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie, Corée du Nord et Tchad). Sa décision unilatérale et controversée de nommer Jérusalem la capitale d’Israel a entraînée l’ONU dans la division en condamnant la position américaine. Que dire maintenant de son duel d’enfant d’école avec le président de la Corée du nord qui fait trembler la planète.

Au terme d’une campagne inédite les Français ont élu à 39 ans le plus jeune président de l’histoire Emmanuel Macron. Contre toute attente ce duel s’est fait entre la présidente du front populaire Marine Le Pen et le chef du jeune parti politique ‘En marche’ Emmanuel Macron.

Malgré les menaces répétées du gouvernement de Madrid dans un contexte tendu et de violences les Catalans ont votés pour la souveraineté du peuple catalan. Que fera maintenant le gouvernement de Madrid?

Plus près de nous au Québec les élections municipales ont également donné le ton au changement dont le plus important fut la défaite inédite du volubile maire Coderre qui s’est fait montrer la porte par une novice Valérie Plante.